Pages hebdo Auto
 

Un IAA «électrifié» !

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.09.17 | 12h00 Réagissez

Les constructeurs de l’automobile orientent de plus en plus leur stratégie vers la mobilité électrique.

C’est l’un des sujets les plus importants liés l’IAA 2017, où il est attendu que tous les constructeurs présentent des modèles zéro émission sur leur stand. Cette tendance s’est accentuée depuis que Volkswagen ait été touchée en septembre 2015 par le dieselgate, le scandale des moteurs truqués, et qui a depuis décidé de réaliser dès 2025 un quart de ses modèles électriques. Tout comme cette marque allemande, d’autres constructeurs ont tendance à développer (ou développent déjà)  l’électrique, à l’image de BMW, Mercedes, Honda, Nissan, pour ne citer ceux là. Pour les organisateurs de l’IAA, «de nombreux signes indiquent que le groupe de transmission quasi silencieux est sur le point de devenir le standard». L’IAA explique ce recours par ce qu’il présente comme avantages: il n’a pas d’émissions et moins d’impact sur le climat et les ressources, en particulier lorsqu’il est alimenté par de l’électricité à partir de sources renouvelables. C’est pourtant une technologie est plus ancienne que celle du moteur à combustion.

Les groupes motopropulseurs électriques sont, depuis le début du 20e siècle, devenus populaires sur les chemins de fer, mais pas sur les routes. Pour l’IAA, «les véhicules essence et diesel ont été le premier choix pour les automobilistes en raison de leur plus grande vitesse, des carburants moins chers dérivés du pétrole et des distances plus longues qui pourraient être couvertes». Cependant, le moteur électrique a déjà bénéficié d’une «renaissance» pendant un certain temps. La technologie de la batterie a fait d’énormes progrès et la capacité de stockage des cellules de batterie modernes s’améliore de temps en temps. L’industrie automobile optimise continuellement les systèmes de propulsion et applique une construction légère pour que les véhicules deviennent plus efficaces. Cela aboutit à des plages de plusieurs centaines de kilomètres, ce qui rend la mobilité électrique une alternative réelle pour les régions métropolitaines en particulier.

Rabah Beldjenna
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...