Pages hebdo Arts et lettres
 

En bref…

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 29.07.17 | 12h00 Réagissez


- AOKAS : Marche-conférence

Un large mouvement de soutien au café littéraire d’Aokas (Bejaia) s’est exprimé cette semaine après l’interdiction d’une énième rencontre culturelle, doublée cette fois de violences policières. Les organisateurs et sympathisants du café littéraire n’ont pas dit leur dernier mot. C’est un collectif citoyen qui prend le relais de l’association Azday adelsan pour organiser une nouvelle rencontre. Ce sera donc cet après midi au café littéraire d’Aokas avec notre confrère, chroniqueur et écrivain, Chawki Amari. Il évoquera le sujet, bien à propos, de la littérature et de l’engagement. La rencontre sera précédée d’une marche où chacun est prié d’apporter un livre. Aokas inaugure ainsi la «marche-conférence».

- ILLIZI : Amentaf en fête

La localité touristique d’Ihrir (Illizi) célèbre la deuxième édition de la fête Amentaf pour la préservation du patrimoine culturel de l’Oasis d’Ihrir, dans une ambiance rythmée par les chants du Tindi. La cérémonie inaugurale, initiée par l’association culturelle Générations futures d’Ihrir, a été marquée par la parade des troupes venues de Djanet et d’Illizi. S’étalant sur quatre jours, cette manifestation annuelle comporte des activités récréatives et touristiques, dont une exposition sur les différents joyaux naturels de la région.

Le programme prévoit aussi un espace dédié à la vulgarisation des jeux traditionnels, à l’instar de « Takrit », « Tidass » et «Ahrendjetem ». Des circuits traversant les sites touristiques d’Ihrir, classée zone humide sur la liste de la convention de Ramsar, sont également organisés pour les délégations participantes.

Cette manifestation vise à promouvoir les beautés du Tassili et préserver et perpétuer ses traditions ancestrales. Une belle initiative qui devrait être renforcée et élargie, notamment lors de périodes aux températures plus clémentes, pour promouvoir cet inépuisable gisement touristique et culturel qu’est le grand sud algérien.

- RAN : Ciné débats

La dixième édition du festival international du film arabe se déroule actuellement à Oran jusqu’au 31 juillet. Outre la trentaine de films sélectionnée pour concourir et espérer décrocher le Wih d’or, des tables-rondes sont organisées sur des thématiques importantes pour le cinéma et des focus sur des aspects peu connus du domaine.

Citons la rencontre portant sur «la critique cinématographique dans le monde arabe» avec le cinéaste Said Ould Khlifa, Farid Boughedir (Tunisie) et Khalil Damoun (Maroc). «La mémoire des films algériens dans les archives allemandes» est explorée par Ahmed Bejaoui ainsi que des représentants d’institutions cinématographiques allemandes comme l’Institut Arsenal qui possède 16 films algériens. La question des droits d’auteurs ou de la mémoire dans le cinéma sont aussi abordées.

- FAMECK : Algérie à l’honneur

L'Algérie va participer en qualité d'invité d'honneur au Festival du Film Arabe de Fameck (nord-est de la France), prévu du 4 au 16 octobre prochains, annonce le site web du festival. Cette édition sera dédiée à «la nouvelle génération de cinéastes» qui «se bat pour faire renaître le cinéma algérien, autrefois célèbre», à l'instar des jeunes réalisateurs Karim Moussaoui et Hassan Ferhani, du producteur Yacine Bouaziz et encore Abdennour Houchiche le président de l'association Project`heurts l'organisatrice des rencontres cinématographiques de Bejaia.

Mohammed Fellag, le comédien et l'humoriste, présentera à ce festival son spectacle «Fellag Runner». Fondé en 1990, le Festival du film arabe de Fameck, se veut une vitrine qui met à l`honneur la culture et le cinéma arabe et des pays de la Méditerranée. Chaque année, un des pays du bassin méditerranéen ou du Moyen-Orient est mis à l'honneur.

- Expo : Trésors d’Alger

L’exposition « D’Icosium à Alger : 22 siècles d’histoire » qui se tient au musée national des antiquités et des arts islamiques expose quelques unes des strates du passé lointain de la capitale. Organisée par le Centre national de recherche en archéologie (CNRA), cette exposition permet d’avoir un aperçu des découvertes effectuées lors des fouilles réalisées dans la Place des martyrs. Un bel avant-goût en attendant de découvrir la nouvelle station de métro qui sera également un musée avec vue imprenable sur le passé.
 

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...